Kate Aengus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Kate Aengus

Message par Kate Aengus le Dim 17 Aoû - 16:16


Kate Aengus

† Vampire †



Il faut toujours se positionner part rapport aux limites,
entre la vie et la mort, entre le Bien et le Mal ou encore entre l'homme et la bête.

Info' personnelles
¦ Nom ¦ Aengus
¦ Prénom ¦ Kate
¦ Âge ¦ 25 ans depuis 1832
¦ Sexe ¦ Féminin
¦ Orientation ¦ Hétérosexuelle
¦ Région ¦ Manhattan le jour, Bronx la nuit
¦ Résumé rapide du personnage ¦

« Je n'ai pas pu m'empêcher d'écouter votre conversation. Cette Kate Aengus m'a l'air vraiment intéressante, bien qu'elle ne semble pas du tout compréhensive de votre état. Je vous dérange ? Tant mieux au moins j'ai toute votre attention … ou pas encore assez ... Et si je vous dit que c'est de moi que vous parlez ? Ah tout de suite ça semble mieux vous intéresser. Un conseil, ce ne sont pas que des rumeurs, tenez vous à carreau, le dernier qui m'a fortement déplu n'a plus vu la lumière du jour, ni celle de la nuit d'ailleurs. »


Condition physique

¦ Taille ¦ 1m75
¦ Poids ¦ 60 kilos
¦ Cheveux ¦ Bruns
¦ Yeux ¦ Bleus très clairs


Kate est une femme athlétique aux mensurations de rêve. Une silhouette fine, un buste fin, de longue jambes, elle donnerait presque l'impression d'être fragile si elle n'avait pas une démarche à la fois gracieuse et déterminée. Elle possède une très grande force et une souplesse hors norme ce qui lui permet d'atteindre les points culminants de la ville avec beaucoup d'aisance.

Sa peau très pâle et ses yeux bleus claires créent un fort contraste avec ses longs cheveux bruns légèrement ondulés. Son visage est carré et semble figé, elle ne laisse paraître aucune émotion.
Cependant, une aura se dégage d'elle comme un bouclier impénétrable qui ne permettrait à quiconque de venir l'ébranler.

Elle s'habille traditionnellement d'un haut moulant sans manche en cuir violet, d'un pantalon noir qui termine sous des bottes hautes compensées à talons noires. Cette tenue est pour elle la plus confortable lorsqu'elle doit poursuivre l'une de ses proies.


¦ Particularité physique ¦ Tatouage d'une rose dans un cercle sur le bras gauche.

Dossier psychologique


Kate est à la fois quelqu'un de remarquable et de contestable, un véritable paradoxe à elle toute seule.

Elle a une totale confiance en elle mais en même temps elle se déteste d'être un monstre.
Elle est mentalement forte et calme mais ses colères, bien que rares, sont destructrices.
Elle est tenace et obstinée, si elle a décidée quelque chose, rien, et absolument rien ne lui fera changer d'avis même si elle est souvent dans l'erreur.

Elle se montre souvent rusée et d'une perspicacité mordante, elle a un sens de déduction très développé ce qui lui permet de réagir efficacement face à des situations inattendues.

Tuer ne lui fait pas peur, elle n'éprouve aucun scrupule à éradiquer un vampire de plus de ce monde, même si elle reconnaît la présence de vampires plus nobles que les autres et évite de s'attaquer à eux dans l'espoir d'un futur plus prospère.

Personne n'a réussi à s'approcher assez près d'elle pour lui décrocher un sourire non ironique, le sarcasme est sa première arme pour éloigner l'un ou l'autre curieux. Elle ne fait confiance à personne et porte tous ses fardeaux seule, ce mur presque inébranlable cache une blessure très profonde qui a du mal à guérir malgré le temps. Malgré tout, Kate c'est attachée à Jade, son chat, ce qui lui permet d'avoir une certaine présence dans son vide.

Sa vie de vampire est un fardeau pour elle, mais son activité à l’hôpital du coin lui a facilité nettement la vie. Elle n'est plus obligée de chasser d'être humains aussi infernales que les vampires ou les animaux qu'elle place certainement comme meilleur compagnie que l'homme.

Il n'y a qu'une seule chose qui lui permet de ne pas sombrer dans la folie pure, c'est la musique. Elle pratique de nombreux instruments de musique mais le violon reste pour elle l'instrument permettant de transmettre le plus sa tristesse et soulager le reste de son cœur. Il lui rappelle aussi sa vie d'humaine avant d'être transformer contre sa volonté.


¦ Qualités ¦

- Courageuse
- Tenace
- Intelligente
- Patiente
- Rusée
¦ Défauts ¦

- Froide
- Cynique
- Asociale
- Méfiante
- Obstinée
¦ Aime ¦
- Observer la ville
- Le violon
- Jade
¦ N'aime pas ¦
- Les vampires
- Les gens en général
- Parler de son passé


Vampire blood
¦ Clan ¦ Ventrue
¦ Génération ¦ 11
¦ Secte ¦ Indépendant
¦ Poste ¦
¦ Attachement à un groupe ¦
¦ Discipline ¦ Fortitude - Presence - Dominate

Biographie


Fille d'Amélia et Edouard Aengus, Kate est née le 9 août 1807 dans le comté de Leitrim en Irlande du Nord. Famille paisible, Kate et sa petite sœur, Loreena, grandissent au milieu des montagnes, comblées par l'amour de leur parents.

A l'age de 9 ans, Kate se perd au milieu des bois, l'un des environnements les plus hostiles de cette époque. Elle avance dans la pénombre jusqu'à une clairière, lieu plus rassurant. Au milieu de cette clairière, un homme d'une trentaine d'année se trouve sous un arbre dans l'ombre. D'abord effrayée par ce personnage, elle cède rapidement à la curiosité et commence à lui parler. Cet homme se nomme William Nosinger, il a l'air fasciné par la jeune fille, peut être parce qu’il ne lui fait pas peur. Il l'écoute attentivement raconter sa vie, décrire sa famille surtout sa petite sœur. Cependant, il ne parle pas de lui, mais il n'en a pas besoin, la jeune fille parle assez pour deux. Une fois la nuit tombée, il la raccompagne au chemin menant hors de la foret.

Kate ne parle pas à ses parents de cette rencontre mais se rend souvent dans cette clairière durant 3 mois. Elle apprend énormément de ce personnage, sur des faits divers, comme les plantes et les animaux. Il lui apprend également à lire et écrire, chose rarissime à l'époque. Mais plusieurs fois, Kate se retrouve seule dans la clairière. Elle attend encore et encore jusqu'à se résoudre à rentrer chez elle. Résignée, Kate abandonne l'idée de cet homme mystérieux, retourne à sa vie d'avant et se consacre à aider sa mère dans le potager.

Pourtant, l'histoire ne fini pas là.
Kate à maintenant 20 ans, elle est une belle jeune femme instruite. Elle aide ses parents à vendre leurs produits au marché de la ville.
Au retour, elle aperçoit un homme dont elle connaît le visage, elle est intriguée et le suit jusqu'à un bâtiment. Il s'agit d'un cabinet de docteur avec une plaque à l'avant : D. Nosinger.
Elle se souvient de ce nom, l'homme qu'elle a vu était docteur, voilà pourquoi il a su lui apprendre à lire et écrire. Elle souri et poursuit sa route comme si de rien était et se rend chez un luthier. Là, grâce à ce qu'elle a économisé durant plusieurs années, elle s'achète un violon.

Une fois de retour, elle reprend ses tâches quotidiennes. Elle aide sa mère au potager, son père dans l'étable et apprend à sa petite sœur à lire et écrire. Elle est quelqu'un de très calme, et regarder le paysage est une chose qu'elle apprécie particulièrement. Pour apprendre le violon, elle se rend dans la clairière de son enfance. Durant cinq années, elle s’entraîne, jours après jours et fait de nombreux progrès.

Puis un soir, lorsqu'elle rentre du marché, elle se sent suivie. Elle se retourne mais personne.
Le lendemain soir, elle voit une ombre passer devant la fenêtre, elle se lève et sort directement de la maison. Le lieu est désert, il n'y a rien dehors. Au fil des jours, cette impression devient de plus en plus présente, chez elle, au marché, dans la clairière. Mais elle n'arrive pas à voir qui que ce soit. Pourtant, si elle était suivie, elle aurait vu depuis longtemps celui ou celle qui l'observe.

Cette psychose devient un très lourd fardeau pour elle. Elle ne joue plus du violon et tente de garder le sourire pour sa famille. Mais très vite sa santé se dégrade, elle est atteinte de diarrhée et de vomissement. Son père se rend en ville pour voir un docteur. Mais le docteur du village, ce fameux D. Nosinger est porté disparu depuis des semaines et il n'y a personne pour le remplacer. Au même moment, il apprend qu'une épidémie de choléra s'étend de plus en plus dans le pays. Le verdict tombe, il rentre d'urgence chez lui car sa tendre fille va mourir. La tristesse s'empare de cette famille comme tant d'autres. Nous sommes en 1832 et cette épidémie fera de nombreuses victimes.

La fin de son histoire approche, Kate souffre, elle va mourir, elle ne pourra plus voir sa petite sœur sourire, écouter le son soyeux qu'elle avait enfin réussi à avoir grâce à son violon. Elle ne pourra plus se réfugier dans cette clairière qu'elle aimait tant. La lumière laisse place à l'obscurité, les sourires rassurant en larmes. C'est la fin, elle n'a plus la force de rester éveillée, la dernière chose qu'elle entend est un bruit sourd.

Elle n'est plus connectée au monde, elle ne voit plus, n'entend plus, ne sent plus rien, ses membres sont totalement engourdis. Elle ne souffre plus, il ne lui reste que sa conscience et assez de volonté pour continuer à respirer. Elle voit des images, des souvenirs, sa petite sœur lui souri et lui tient la main pendant qu'elles courent au milieu des champs. Et elles tombent sur leur parents assis au milieu d'une grande couverture rouge. Elle regarde le soleil, et sa vision devient de plus en plus blanche. Elle ne veut pas lâcher, elle veut se réveiller, elle veut continuer à voir ces images. Mais elles cessent. Tout est blanc, son histoire est finie.

Puis d'un seul coup, les images lui reviennent, de plus en plus, de plus en plus vites, de plus en plus fortes jusqu'à ce qu'elle se réveille et ouvre les yeux dans un sursaut.
Toujours couchée, il fait sombre dans la pièce. Puis, une main lui caresse le visage. Elle tourne légèrement la tête. C'était lui, c'était le docteur qui l'avait sauvée. Il se penche vers elle et l'embrasse. Elle le repousse violemment et se relève.
Une vision d'horreur fait alors face à elle. Le corps inanimé de sa sœur gît à ses pieds et de l'autre coté de la pièce, ses parents. Les meubles sont renversés, la porte complètement défoncée. Le sang recouvre les murs, recouvrent le sol et recouvrent même le visage du docteur qui continue à lui dire qu'elle est ravissante.

Il les avait tous tués, Kate en était sure. Elle entre alors dans une rage aveuglante et de son bras envoie l'homme de l'autre coté de la pièce. Elle se relève rapidement et serre férocement le cou de l'homme. Il tente alors de la raisonnée, de lui dire que c'était pour son bien, que maintenant, elle doit le suivre et l'aimer. Ce type est malade. Elle se souvient alors de son impression d'être suivie, ça ne pouvait être que lui. Elle resserre encore les mains, ses ongles entrent dans la chair de ce monstre, elle reste des heures entières dans cette position. L'homme se laisse faire et se laisse vider de son sang. Jusqu'à ce qu'il tombe à terre ce qui sort Kate d'une certaine frénésie. A ce moment, il comprend qu'elle ne le suivra pas, sans elle, il ne peut pas continuer. Avant qu'elle ne l'achève, il lui révèle que maintenant, elle est comme lui, un vampire et qu'il lui faudra suivre certaines règles pour survivre. Il lui donne un carnet de note et se transforme soudain en un tas de cendre.

Kate est seule dans la pièce, à genoux devant le tas de cendre avec le carnet entre les mains. Que vient il de se passer ? Elle mourrait lentement et la voilà debout dans une marre de sang. Kate est désorientée et reste immobile de nombreuses heures. Puis une douleur la réveil de son choc, on la brule, elle se retourne, et c'est le soleil. Le jour s'est levé, et la lumière la brûle. Très vite, elle se met à l'abri. Quelque chose en elle à changer, mais alors les paroles de ce fou, que voulaient elles dire ? Après avoir coucher ses parents et sa sœur dignement dans le lit à l'étage, elle s'assied près d'eux et se met à lire le carnet.

Ce carnet raconte la vie d'un jeune homme issu d'une famille noble. Famille stricte, il entreprend des études de médecine pour satisfaire le désir de ses parents. Durant des années il exerce dans une grande ville de Londres. Mais un soir, ses parents sont tués par un piètre voleur. Il décide alors de quitter sa maison, qu'il considère comme un endroit de misère. Il emménage en 1703 dans un petit village au nord de l'Irlande où il ouvre un cabinet afin de soigner les gens et faire enfin quelque chose de censé dans sa vie. Peu de gens peuvent se permettre de se faire soigner par un médecin. Il utilise dès lors son héritage pour venir en aide à la population. Le travail ne manque pas, de plus en plus de gens lui font confiance, mais cette popularité croissante ne lui laisse que peu de temps pour lui. Il décide alors de se reculer dans une petite région en dehors de la ville. Il passe plusieurs mois dans une petite chaumière à l'orée de la foret. Un jour en se promenant, il tombe sur une clairière avec au centre un seul arbre. Il se place dans l'ombre et écoute le son du vent. Soudain une voix le sort de sa transe. Une petite fille s'approche de lui. La première chose qui l'a choqué, c'était l'innocence présent dans les yeux de cette petite fille, jamais il n'avait vu quelque chose d'aussi beau. Il décide alors de consacrer son temps à la petite fille, il lui apprend à lire et à écrire …

Kate ne va pas plus loin, des larmes coulent sur les mots, elle a compris, c'était elle la petite fille en question. Mais comment quelqu'un de si généreux a t'elle pu lui faire subir ça ? De plus, rien de parle de ce qu'elle est devenue. Elle tourne les pages, puis l'écriture changea. C'est comme si quelqu'un d'autre écrivait. Pourtant, c'est bien la suite de son histoire.

Un jour de pluie, un patient se présente à lui et il lui saute à la gorge. Il lui boit son sang, et puis décide de lui faire boire le sien. A son réveil, l'homme qui l'a agressé est assis dans son fauteuil, il lui raconte tout à son propos et des siens. Il fait partie d'une race différente des humains, les vampires. Le carnet change alors de direction, il passe d'un journal intime à une analyse minutieuse sur l'histoire des vampires, leurs règles, leurs façons de survivre, les clans, …

Kate comprend désormais ce qu'elle est devenue, un monstre. Ces êtres n'ont aucun respect pour la vie, ils boivent le sang de leur victime et tuent des innocents. Ils devraient être éradiqués, ce ne sont que les parasites d'un monde meilleur. Mais même si elle déteste ces créatures de la nuit, elle sait qu'elle en fait partie, et elle ne compte pas se laisser mourir quitte à se nourrir d'animaux. Elle se donne un objectif, puisqu'elle est un monstre, elle va rétablir la balance et tuer ces êtres.

La nuit est tombée, elle ne craint plus rien. Elle emporte dans un sac quelques affaires et son violon.
Elle se rend à l'étable et libère les bêtes. Ensuite, après avoir dit au revoir à sa famille, elle met le feu à la maison. Elle se rend d'abord en ville dans la maison du D. Nosinger, elle apprend la médecine grâce à ses livres. Elle soigne les humains le jour et chasse la nuit, elle se repose peu mais cela lui suffit. Ce stratagème bien que parfait, l'est de moins en moins. Les gens commencent à se rendre compte qu'elle ne vieilli pas, de peur, elle quitte la ville et déménage fréquemment tous les 20 ans.

Au fil du temps, elle apprend à vivre comme un être de la nuit. Elle survit grâce à l'héritage du vampire qu'elle a tué, à la médecine et grâce à la musique. Elle est témoin de l'évolution de l'homme et s'y adapte assez facilement. Elle protège les humaines des vampires qui les prennent en chasse et devient une tueuse implacable. Mais quand à son tour la soif se fait sentir, elle n'hésite pas à puiser dans les être humains indésirables et parfois tout aussi cruels que les vampires. Elle développe également de nombreux talents, comme la gymnastique ce qui lui permet d’être assez agile pour escalader l'un ou l'autre bâtiment.

Nous sommes maintenant au présent, la course de Kate la menée à New York, ville de la nuit, de nombreux vampires y ont élu domicile. Elle habite désormais dans un luxueux appartement dans le centre de Manhattan avec toutes la technologie actuelle et en compagnie de Jade son chat.
Jade est une chatte sibérienne aux yeux bleus et au long pelage gris. Le bout de ses pattes, son encolure et le bout de sa queue sont légèrement plus blanc que le reste. Elle est très câline et indépendante, elle n'a pas besoin de Kate constamment. Elle profite du balcon et de tout l'appartement mais ne va jamais plus loin.
C'est agréable pour Kate de sentir une autre présence, et Jade est certainement de meilleur compagnie que ces humains ou pire qu'un vampire.

Afin de gagner de quoi vivre, Kate a obtenu un diplôme de médecine via internet, ce qui lui permet toujours d'exercer. Cette activité à l’hôpital lui permet maintenant de se nourrir de poches de sang, ce qui lui rend la vie plus facile.
Elle se promène également le jour, le temps du trajet jusqu'à l’hôpital, mais toujours sous un parapluie ou une ombrelle tout en prétextant à une allergie à la lumière.

Le soir, elle se rend dans un café du Bronx pour jouer du violon et obtenir l'une ou l'autre information sur un meurtre étrange survenu dans les ruelles de la ville.
Cependant, par rapport à ses activités sur l'autre continent, ici, elle a découvert qu'il existait des vampires plus nobles que les autres. Elle évite donc de traquer les vampires issus de famille noble sous peine de problèmes et nettoie les erreurs qu'ils ont semé.


¦ Profession ¦ Médecin et musicienne
¦ Occupation ¦ Sport, musique et Jade
¦ Résidence  ¦ Appartement à Manhattan
¦ Jeu +16?  ¦ Oui
¦ Code de validation  ¦

avatar
Kate Aengus
Vampire
Vampire

Citation : La nuit ne laisse place qu'au chaos
Féminin Messages : 7
Bloods : 23
Date d'inscription : 03/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Kate Aengus

Message par Jeremiah Drysdale le Dim 17 Aoû - 16:53

un indépendant    bienvenue, je te valide !
avatar
Jeremiah Drysdale
Modétareur
Modétareur

Citation : sans commentaire.
Masculin Messages : 107
Bloods : 109
Date d'inscription : 01/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum