La traque, The first moon. (18+)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La traque, The first moon. (18+)

Message par Alice Darcantel le Ven 17 Oct - 15:31

Rien, toujours rien. Absolument rien…
L’impatience commença à me gagner, je supportais mal de rester assise, les yeux rivés rivés sur l’écran, sans obtenir de résulta sur mon enquête. Cela avait la fâcheuse tendance à me hérisser le poil. Je regardais la pendule : 23h00.
Lâchant un soupire je m’étirais.

« Arf….comment peut-on tuer autant de gens et disparaître comme ça ? Pff…deux mois…deux putains de mois et rien…on va encore me retirer l’enquête et elle a partir dans les oubliettes !…Aller courage ma p’tite ! »

Je me levais, regardais une seconde fois la pendule, fixant la course interminable des aiguilles. D’un geste lasse j’éteignis l’écran. Les grésillements des néons résonnaient dans la pièce silencieuse, perturbé de temps à autre par les « respirations » des ordinateurs. Je quittais la salle. Le couloir déserté de toute l’agitation du jour, me semblais vide et désespérant. Deux ou trois alcooliques m’interpellèrent, lorsque je passais devant leurs cellules, sans que j’y apportais la moindre attention. Le vent frais de la nuit me fouetta le visage, je souris en apprécient la fraîcheur de la nuit. Les bruits de la ville bourdonnaient gentiment dans mes oreilles. Les lumières des réverbères mouchetaient  le sol de blanc et jaune. Les passants moroses me firent sourire. Un clochard dormait dans le hall d’un magasin, sa vieille carcasse usée par le temps, secouée par les spasmes de sa respiration. Je le dépassais. L’odeur des pots d’échappements, laissèrent filtrer une douce odeur de verdure. Le parc n’était plus très loin.

Ce parc…le lieu du premier meurtre. Je ne savais même pas pourquoi je ressentais l’obligation d’y retourner. Je rentrais dans le parc, l’herbe coupée et humide sentait bon, les branches craquèrent au-dessus de ma tête, je m’arrêtais de temps à autre, regardant les arbres majestueux, mais terriblement abimé par le passage des Hommes. Des bandes noires et jaunes empêchaient de traverser une petite allée. Je les soulevais et fis un rapide coup d’œil. Du sang séché cassait l’abondance de vert, l’impact sur l’arbre me donnait des frissons. La forme épousait parfaitement les contours du corps. L’herbe couchée montrait l’emplacement du reste du bras, l’unique indice que notre assassin avait laissé du corps. Je repartis en soupirant.

« A quoi je m’attendais en revenant ici ? »

Un léger craquement me fit détourner le regard. Un petit écureuil me fixait de ses grands yeux noisette. Je souris et quittais la scène de crime. Errant dans les allées du parc. Le peu de gens que je rencontrais, erraient comme moi, sans véritable but. La lune ronde et brillante, jouait avec les nuages gris, ternes, les transperçant de sa lueur livide.

« Mmh ….encore cette sensation… »

Les étoiles, grandes absentes du ciel nocturne, donnaient à la lune l’air d’un gigantesque œil, nous observant de sa pupille blanche. Parfois, un nuage noir, tel un sourcil froncé, renforçait cette sensation, qu’une bête hideuse observait Manhattan avec envie et dégoût, prête à fondre sur nous, les ridicules fourmis.


Dernière édition par Alice Darcantel le Lun 20 Oct - 9:20, édité 1 fois
avatar
Alice Darcantel
Innocence
Innocence

Citation : L'homme à toujours eu peur de l’inconnue...Moi j'y nage dedans sans problème !
Féminin Messages : 111
Bloods : 200
Date d'inscription : 23/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Bell Shi le Sam 18 Oct - 14:01

Bell avait pris l'habitude d’explorer New York une fois la nuit tombée. Cette nuit-là son instinct le guida vers le central Park, qui normalement devrait être désert à cette heure-ci de la nuit, à pars les rare vagabond et/ou SDF. Il était à l'entrée du Park et il y pénétra.

Il se balada dans le Park quelque minute, il vit de loin Policière qu'il évita en allant dans une direction différente, Il ne croisa personne d'autre a pars elle. Mais soudainement une douce odeur sucrée lui titilla ses narines. Bell se demandait ce que cela pouvait être... Il utilisa son odorat hors du commun et se dirigea lentement vers le lieu d'où émanait cette douce odeur sucrée. Qu'elle ne fut pas sa surprise quand il vit une clairière recouverte de sang avec des bouts de chairs éparpillés... Il vit une forme sombre s'enfuir et qui disparut au bout de quelques secondes...

Il écarquilla les yeux, se mit à crier puis il tomba à genoux et il eux plusieurs haut le cœur qu'il eut du mal à contenir... Heureusement qu'il c’était déjà nourrit avant de partir sinon il se serrait jeter sur ce sang ignoble et souillé par l'herbe et la terre... Il tenta de se relever Mais il avait les jambes en compote, Il rampa vers l'arbre le plus proche et se releva grâce à l'arbre tant bien que mal....

Il regarda autour de lui et il vit au loin une femme en uniforme s'approchez en courant... Il avait le visage extrêmement blanc et on pouvait lire la peur sur son visage. Qu'allait dire Bell à cette policière ce qu'il faisait dans ce Park à cette heure tardive, devant un cadavre et qu'il n'ait pas de chaussure. Bell était tremblotait et avait les larmes aux yeux... Il sentait que la nuit risquerait d’être longue, très longue.... Bell ne devait pas trop paniqué même s’il avait peur des femmes... Il la regarda avec des yeux terrifiés et ne dit pas un mot...
avatar
Bell Shi
Unborn

Citation : l'amour pour épée l'humour pour bouclier!
Masculin Messages : 89
Bloods : 78
Date d'inscription : 06/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Alice Darcantel le Sam 18 Oct - 14:57

Un hurlement me fit sortir de ma rêverie. Je couru dans la direction du cri, traversant rapidement les allées. Un jeune homme adossé à un arbre regardait dans ma direction. Au fur et à mesure de ma progression, une odeur me frappa : celle du sang. Je réprimandais un hoquet de dégoût et rejoignis le jeune homme au teint livide.

« Monsieur ? Vous allez bien ? Quelqu’un vous a agressé ? »

Ses habits légers me surprirent. Il faisait un froid de canard, pourtant cet homme tremblait d’effrois et non à cause de la température. La buée s’échappait de ma bouche, mais pas de la sienne. Comment peut-il ne pas émettre de la buée…il faudrait être…mort ! Cette pensait me traversa l’esprit au même instant que je dégainai mon arme. Le métal chromé luisait à la lumière, un faisceau blanc éclaira les innombrables taches de sang.

« Oh…merde… Je fis parcourir ma lampe torche sur les restes de ce qui aurait dû être auparavant un être humain, homme ou femme. Encore… Je sortis mon portable, me retournai pour regarder le jeune homme et me ravisai. Monsieur, auriez-vous vu…quelque chose ? Je comprends que vous ne me répondrez pas immédiatement, vous devez être en état de choc…prenez votre temps pour me répondre. »

Je restais tout de même à bonne distance de cet étrange homme. L’arme au claire, juste au cas où…Son teint était celui d’un malade. Ses pieds nus me firent légèrement froncer les sourcils, serait-ce un vagabond ? Un de ses innombrables SDF ?

« Vous m’avez l’air bien…malade, je vais contacter une ambulance pour vous. »

Selon sa réponse, je serais fixé, si oui ou non, cette homme est belle et bien ce à quoi je m’attendais : L’un des « malades » qui erraient parfois dans les rues.


avatar
Alice Darcantel
Innocence
Innocence

Citation : L'homme à toujours eu peur de l’inconnue...Moi j'y nage dedans sans problème !
Féminin Messages : 111
Bloods : 200
Date d'inscription : 23/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Bell Shi le Sam 18 Oct - 17:08

Elle se rapprocha de moi et elle me dit :

« Monsieur ? Vous allez bien ? Quelqu’un vous a agressé ? »

Bell réfléchit quelque seconde... Est-ce qu'il allait bien? ? Oui... On pouvait dire ça....

"Je...Je.. Je vais bien..; Pe..pe...personne ne m...m’a agressé...."

Elle regardait mes vêtement et parut un peu étonné, Bell avait oublié de s'habiller chaudement pour se faire passer comme une humain lambda, elle m'examina de la tête au pied puis Elle sortit une chose longue et dure qui brillait de sa poche et examina les alentours, Elle vit les bouts de chair et le sang, Elle ne put retenir une petite grossièreté...puis elle demanda à Bell

« Monsieur, auriez-vous vu…quelque chose ? Je comprends que vous ne me répondrez pas immédiatement, vous devez être en état de choc…prenez votre temps pour me répondre. »

"Je...Je... Je crois avoir ap..aperçu ... Une ombre... Q..Quelque....quelque chose de... de très gr..grand... Elle...Elle c'est en…enfuit quand je...Me suis mis à crier...." Bell lui montra le sud-ouest d'un doigt tremblotant... Elle regarda mes pied et elle se mit à froncer les sourcilles... Elle était un peu méfiante à mon égard...

« Vous m’avez l’air bien…malade, je vais contacter une ambulance pour vous. »

Une ambulance?! Non! Bell ne devait surtout pas... il se ferrait disséquer par les docteurs... Son ami lui avait dit ça! Ne jamais allé dans un hôpital! Si Bell y vas, Il ne pourra plus jamais être libre de mouvement et il ne serait plus qu'un rat de laboratoire...

"M...Malade? N...n..Non... Je.;Je ne suis... P...pas malade.... Pas..pas d'ambulance...Je..Je ne veux ... Pas.. que..que... Mon.. Co..coloc s’inquiète et.. Qu'il...Me..me chercher a l'ho...Hôpital......."
avatar
Bell Shi
Unborn

Citation : l'amour pour épée l'humour pour bouclier!
Masculin Messages : 89
Bloods : 78
Date d'inscription : 06/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Alice Darcantel le Dim 19 Oct - 5:59

Sa réaction me confirmai mes craintes : c’était belle et bien un de ses « malades » mais personne ne me croyait. J’ai déjà eu des mises à pieds pour avoir « harcelée » un de ses « malades ». Je soupirais et appelais le centrale. Mais pour une fois, cette personne n’avait pas l’air de vouloir ma mort, plutôt sympathique comme gars, même si sa présence était intrigante.

« Allô, ici Darcantel, un autre cas à était découvert…Je me frottai la nuque. Oui, un témoin cette fois. Je soupirai. Non, il n’est pas en état. J’avais visiblement l’air agacée. Non j’ai rien fait, je viens juste d’arriver ! Mais, j’ai toujours rien d’autre de plus, même le témoin n’a vu qu’une « ombre ». Oui, Mais merde à la fin, c’est pas une blague ! Ouais, c’est pas du jolie, mais y a déjà plus de morceau que la dernière fois. Le jeune homme a dû l’interrompre à mon avis. Ok, je sécurise le périmètre en attendant. Je raccrochais. Putain…ce qu’ils peuvent être emmerdant ceux-là ! »

Je regardai le jeune homme.

« Bon, vous devriez attendre un peu, expliquez ce que vous avez vu monsieur. Mon équipe ne va plus tarder, mon chef sera là. »

Quelques minutes plus tard, des sirènes et toute une équipe pénétra dans le parc. La police scientifique commençait son travail minutieux. Deux autres agents masculins se dirigeaient dans notre direction : Un homme, la cinquantaine passée et un autre plus jeune. Le plus vieux prit la parole :

« Alice, ne sois pas vexée, comprend nous…tes questions perturbent la plus part du temps les témoins ou les suspects.
-Nous avons pris les devants, il ne faudrait pas braquer notre seul témoin. L’homme me regardait avec un sourire satisfait, comme s’il s’amusait à me rabaisser. Ses yeux bleus se tournèrent vers le jeune homme. Il m’agaçait, rien que sa présence…me hérissais le poil. Tout ce qu’il voulait : Le prestige de cette enquête et non sa résolution. Le plus vieux frotta son bouc grisonnant.
-James doucement…Tout ceci est bien trop important pour se prendre la tête de la sorte.
Lorsque mon regard se posa sur le plus âgé, mon expression se teinta d’un grand respect.
-Oui, chef…je…j’éviterais de recommencer.
« Le chef » eu un petit sourire amicale et se tourna vers le témoin.
-Alors mon petit, tout va bien ? On m’a informé que tu avais vu une « ombre », s’agissait-il d’une ombre humaine ou celle d’un animal ? »
Tous les trois nous attendions sa réponse.


avatar
Alice Darcantel
Innocence
Innocence

Citation : L'homme à toujours eu peur de l’inconnue...Moi j'y nage dedans sans problème !
Féminin Messages : 111
Bloods : 200
Date d'inscription : 23/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Bell Shi le Dim 19 Oct - 14:40

Elle regardât Bell puis elle se mit a parler a une boite métallisé :

Puis elle regardât bell a nouveau... Bell c’était un peu redressé et avait séché ses larme, Il était un peu plus calme maintenant.

« Bon, vous devriez attendre un peu, expliquez ce que vous avez vu monsieur. Mon équipe ne va plus tarder, mon chef sera là. »

"Daccord madame... je..Je vais attendre ici"

Bell s'assit contre l'arbre et Quelque minute plus tard tout une équipe de personne arriva, une partie s'occupait du cadavre tendit que 2 personne s'approchait de nous, Bell pouvait sentir la nervosité de la dame... Le plus vieux des deux prit la parole... Il se parlait entre eux et discutait? La dame paraissait une petit peu agacé par l'un d'entre eux mais elle avait du respect pour le plus vieux...

Le plus vieux eu un petit sourire amicale et se tourna vers le Bell
-Alors mon petit, tout va bien ? On m’a informé que tu avais vu une « ombre », s’agissait-il d’une ombre humaine ou celle d’un animal ? »

Il regardait tous bell, il était un peu intimidé, Il balbutat quelque chose d’incompréhensible puis il se reprit...

"C’était... quelque chose d'humain mais... avec un coté animale.... Un sorte... de... de.... de monstre? Quand je ... Je me suis a crié elle ma regardé... ll re..re..ressemblait a un hu..hu..humain... Mais... quand il..il..il est partit... Il cou..cou..courait a.. a ... quatre pattes... comme un a..a..animal..."

Bell se demandait qu'elle allait être leur réactions face a se réponse.. Seront-ils choqué? étonné ou prendront-il bell pour un fou?
avatar
Bell Shi
Unborn

Citation : l'amour pour épée l'humour pour bouclier!
Masculin Messages : 89
Bloods : 78
Date d'inscription : 06/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Alice Darcantel le Dim 19 Oct - 16:10

Je souris. Cette enquête prenait une tournure de plus en plus intrigante.
« Un homme accompagné de son chien certainement. James me regardait, attendant mes questions et surveillant ma réaction avec une certaine impatience. Il fut déçu lorsque Le chef prit la parole.

-Mmh, oui c’est ce que je me permets de penser. La nuit toute les illusions visuelle favorisé par l’obscurité.
James m’observait encore.

-Cet assassin est fort…il a su tirer parti de la nuit et de son animal pour générer la confusion…
Le chef sourit. Les équipes scientifique terminèrent leurs travail sur place et repartirent avec leurs maigres indices. La tranquillité du parc revenait peu à peu. James partit en accompagnant le reste des agents, se payant visiblement ma tête avec d’autre. Je soupirais. Le chef tourna les talons et commença à repartir.

« Irons, Vous voyez, je peux me contenir de lui fracasser le crâne contre un arbre.

Sans même se retourner il leva juste sa main.

-Oui petite, ton père a de quoi être fier de toi. Prend soin de lui.

Il partit tranquillement. Je détournai le regard sur le jeune homme.

-Bon…Je me frottai la nuque. Je vais vous raccompagner chez vous. Je…je suis désolée…Je marchai avec le jeune homme. Au faite, quel est votre nom ? »

La nuit fraîche me calmait. Je regardais le ciel et cette étrange lune livide. L’odeur du sang s’atténuait à chaque pas qui nous éloignait de la scène de crime. Je constatais que le témoin devenait moins tendu, toujours aussi intrigant. Ma curiosité me démangeait et je ne pouvais pas la satisfaire.


avatar
Alice Darcantel
Innocence
Innocence

Citation : L'homme à toujours eu peur de l’inconnue...Moi j'y nage dedans sans problème !
Féminin Messages : 111
Bloods : 200
Date d'inscription : 23/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Bell Shi le Lun 20 Oct - 8:47

Bell trouvais que ces deux homme était un peu stupide, Il n'y avais pas de chien... Il s’était transformé en... une sorte de chien, Mais il ne devrait rien leur dire sinon on pourrait le prendre pour un fou allié... sa devait être... Un vampire particulièrement vorace mais impossible de savoir de qu'elle famille il appartenait.... Les homme en uniforme blanche avait ramasser toute la chaire et ils se mirent a tous partir... Puis se fut le tour des deux policier et voila que bell fut de nouveau seul avec la policière. Elle me regarda et elle se frotta la nuque...

"Je vais vous raccompagner chez vous. Je…je suis désolée…elle commença a avancer et je la suivit. Au faite, quel est votre nom ? "

Je regardait la policière.. Bell était un peu plus détendu maintenant... Il ne voyait plus les grosse trace de sang qu'il y avait partout... mais il le sentait encore un peu... et en plus il était avec une femme... cela n’arrangeait pas le choses, lui qui avait peur des femmes, Cela n'allait pas être pratique... Elle me demandait mon nom... Instinctivement bell lui donna le vrais mais cela pourrait être mauvais pour lui...

"Merci madame la policière...Ce..ce n'est pas grave... J'ai..j'ai l'habitude... Je M'appelle B..B..Bell Shi... Et vous... Comment v..v..vous nommer vous jeune d..d..damoiselle? "

Qu'elle pouvait bien être son nom, Il se le demandait, Mais cela n'avait pas trop d'importance mais il faut mieux être bien renseigné sur les gens que l'on viens de reconnaître...
avatar
Bell Shi
Unborn

Citation : l'amour pour épée l'humour pour bouclier!
Masculin Messages : 89
Bloods : 78
Date d'inscription : 06/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Alice Darcantel le Lun 20 Oct - 9:17

Je souris. Le voir moins stresser me détendis aussi. Je le suivais et remarquais qu'il restait gêné. Serais-ce ma présence qui le dérange ? De la timidité...que c'est mignon. J'évitais de trop l'observer, pour ne pas le déstabiliser plus.

"Alice, Officier Alice Darcantel. enchanté de vous rencontrer. Vous savez...Je crois que vois ne devriez pas arpenter les rues de la sorte, vous attraperiez froid...sans compter le psychopathe qui sévis ses dernière temps. Vous êtes du coin ?"

La lune se déplaçait lentement dans le ciel obscure. L'agitation des rues commençait à se faire entendre et sentir. Je regardais les gens tristes et morose. Ils me faisait sourire, tous ses gens qui se pressaient, se dévisageaient et se toisaient. Bell était déjà plus sympathique, plus intrigant, une petite curiosité comme je les aimais. Rien à voir avec ceux qui usurpaient les mythes. Je regardais ma montre 1h30.


avatar
Alice Darcantel
Innocence
Innocence

Citation : L'homme à toujours eu peur de l’inconnue...Moi j'y nage dedans sans problème !
Féminin Messages : 111
Bloods : 200
Date d'inscription : 23/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Allison Crawford le Lun 20 Oct - 10:30

Un juron fendit le silence ponctuant la phrase de l’officier, révélant la position d’une voix féminine hors du sentier, un peu derrière le duo.

Cachée entre deux arbres, à quelques mètres d’un banc de parc, la silhouette peu censurée d’Allison se dressait, les yeux rivés sur un morbide spectacle portant d’étrange similitude avec l’incident qu’Alice eut investiguée plus tôt. La jeune femme était vêtue d’une manière très osée, très… conforme à sa profession. Une paire de shorts tellement courts qu’ils en dévoilaient presque autant qu’ils  n’en laissaient à l’imagination, mettant en valeur son postérieur, ses cuisses et ses longues jambes. Un petit haut qui en aurait révélé autant s’il n’eut été couvert d’une veste d’automne légère à capuchon. La veste donc le rebord du capuchon fait de fourrure synthétique sentait légèrement la cigarette, avait la fermeture-éclair remontée jusqu’en dessous de son poitrine, histoire de ne pas gêné sa capacité à attirer de la clientèle. Malgré son habillement pratique et esthétique, sauf pour ce qui est du froid automnal, le visage et les traits de la belle n’ont rien de vulgaires, ils sont même nobles, chaleureux, bien que ses yeux bleus magnifiques montre souvent l’éclat d’une mélancolie profonde.

Ou du moins, c’est ce qu’ils démontreraient s’ils n’étaient pas écartillés de choc et d’horreur devant le spectacle sanglant s’étendant devant son regard. Alors que l’odeur omniprésente et oppressante du sang frais lui montait au nez, elle prit appui sur un arbre adjacent. Ses lèvres s’entrouvrirent, tremblotantes mais elle n’eut pas même le début d’un haut le cœur. La vérité, elle refusait de se l’avouer. La vérité était que ce n’était ni un bruit, ni un mouvement qui l’avait attiré hors du sentier de pierres jusqu’à l’orée du boisée mais une odeur exquise qui titillait en elle une pulsion sur laquelle elle n’avait aucun contrôle. Conditionnée à ce désir durant toute la durée de sa servitude immortelle, la belle blonde aux cheveux bruns-rouges avait développée un attrait qu’elle répugnait pour le sang sous toutes ses formes…

Des images disgracieuses assaillirent son esprit, sorties tout droit du passée. Des râlements, des gémissements, la chaleur et la proximité de corps entrelacés. Le baiser froid du carrelage du Penthouse, l’odeur de la sueur, la douce âcreté du sang d’une brunette, léché à même la plaie.

Sa respiration devint plus laborieuse, ses cuisses tremblaient, serrées l’une contre l’autre comme pour nier la douloureuse brûlure qu’elle ressentait en son bas-ventre. Sa bouche, loin d’être sèche, salivant abondamment au seul souvenir du gout ferreux. Elle perdit quelques instants contacts avec la réalité.
avatar
Allison Crawford
Innocence
Innocence

Féminin Messages : 74
Bloods : 122
Date d'inscription : 07/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Bell Shi le Lun 20 Oct - 17:34

Elle s'appelais donc Alice et elle s'inquiétais pour bell, Bell ne pue s’empêcher de rougir légèrement, Il devait se calmer un petit peu... Il prit quelque bouffé d'aire pour se calmer et il lâcha un petit bâillement...

"Ne..Ne vous inquiéter pas...Je..je sais me défendre....Je... Je viens de très loin.... Je..... Je crois que ce s'appelle... Le gro..gro...Groenland... et vous... D’où venez vous?"

Bell se demandait de qu'elle régions elle venait... bon il avait un petit peu mentit sur sa région mais rien de grave... Un bruit lui vient a l'oreille, Imperceptible pour un humain normale mais pour celle d'un vampire... Il y avait quelqu'un derrière, Pres de la scène de crime... Bell inspira a fond l'aire et fit semblant de s'étirer.... c’était une femme assez jeune, elle dégageait une odeur étrange, Une odeur de vampire mais... c’était différent, Comme si elle était pas entièrement vampire ou elle ne l’était plus... Il s'arrêtas nette et se retourna..

"Vous... Vous avez...entendu? ... J'ai crue en..en..entendre quelque chose la-bas... prés de la zone du c..c..crime..."

Ses yeux distinguer une femme Qui était habillé d'une étrange façon, Peu vêtu et avec des courbes gracieuse... Les femme de ce siècle était habillé d'une étrange façon, on dirait qu'elle faisait exprès de s'habiller de cette façon pour attirer le regard des hommes sur elle, Pour qu'on la désire Ou pour juste attirer l'attentions sur elle...
avatar
Bell Shi
Unborn

Citation : l'amour pour épée l'humour pour bouclier!
Masculin Messages : 89
Bloods : 78
Date d'inscription : 06/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Alice Darcantel le Lun 20 Oct - 18:43

Un groenlandais ? Oh ça pourrait expliquer qu'il pouvait rester dehors sans craindre le froid. Enfin, en supposant qu'il avait vécu longtemps là-bas. De plus en plus énigmatique ce jeune homme. Mmh s'il avait été une jeune femme j'aurais été tenté de le charmer. Mmh bon...dommage. Je marchais tranquillement en oubliant ma drôle de pensé. Le jeune homme rougissait légèrement, ce qui me fit sourire. Il devait croire que je le draguais ? Je contins un rire pour ne pas le vexer.

Oh vous venez de loin... Je remarquai son attitude. Il semblait regarder ailleurs, comme si quelque chose d'autre l'attirait. Je marchais dans la direction de son regard. Monsieur, vous avez vu vu quelque chose ?

Je n'attendis pas ça réponse. La curiosité était plus forte. Je marchais dans la direction de son regard. Je ne remarquais même plus la présence du jeune homme trop occupais à sonder l’espace sombre devant moi. Au premier abord je ne vis pas la silhouette féminine. Je sortis mon arme en voyant l'ombre. Je braquais ma lampe torche sur la silhouette.

"Halte, qui va là ? Décliné votre identité."

Mon ton était autoritaire malgré ma voix légère. Je redoutais de tomber face à face avec ce monstre. Telle ne fut pas ma surprise quand le halo de la lampe torche fit apparaître une femme. Je baissais la lampe de façon à ne plus l'éblouir. Je la regardais quelques instants avant de reprendre la parole.

"Oh...je suis désolée Mademoiselle...Ma voix s'adoucit d'elle-même. Je ne voulais pas vous faire peur. Je rangeais aussitôt mon arme. Je pu remarquer par la même occasion un certain malaise chez cette jeune femme. Vous avez besoin d'aide ?

Je me rapprochais d'elle calmement, sans vouloir la contrarier ni l’effrayer.


avatar
Alice Darcantel
Innocence
Innocence

Citation : L'homme à toujours eu peur de l’inconnue...Moi j'y nage dedans sans problème !
Féminin Messages : 111
Bloods : 200
Date d'inscription : 23/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Allison Crawford le Mar 21 Oct - 15:52

Les doigts d’Allison étaient crispés sur son front, son autre bras, tendu, soutenait son poids contre un arbre. Sa tête était douloureuse mais la simple vue du sang dans la pénombre faisait battre son cœur d’une telle force qu’elle en ressentait les échos à l’intérieur de son crâne, comme le rythme d’un fringant forgeron battant le fer de son marteau. Les images cruelles et presque trop réelles de gestes honteux martelaient son esprit avec la même ardeur que ce forgeron imaginaire.

Si absorbée elle était par ces visites cruelles du passé qu’elle n’entendit ni ne sentit venir la policière, sortant de sa rêverie que lorsque la lumière de la lampe-torche projeta sur le terrible spectacle une ombre grande et terrifiante, aux longs membres longilignes. Après un choc initial, Allison se rendit bien compte que ce n’était que sa propre ombre qui était ainsi allongée par le faisceau de la lampe mais aussi que cette lumière révélait l’horreur dans tous ses petits détails. Alors qu’elle se retournait pour voir qui l’illuminait de la sorte, la voix de la policière l’atteignit et la lumière cessa de lui écorcher les yeux. La voix s’était adoucit et lorsque les yeux bleus d’Allison croisèrent ceux de son interlocutrice, elle ne put se retenir de pincer les lèvres, contrariée. ‘’C’est malencontreux.’’ Pensa-t’elle, tout en tentant d’être le plus décontractée possible. Après tout, la prostitution était une occupation tout ce qu’il y a d’illégal et son attirail ne pouvait mentir. Au moins, n’étant pas en pleine sollicitation, il était rare dans ces cas là que les officiers de la loi se montrent trop indiscrets, de peur de faire des accusations blessantes et non-fondées. Elle regarda un instant par-dessus son épaule, jetant un regard aux restes humains ainsi qu’à la mare de sang qui les accompagnait, et se dit que la jeune policière aurait de toute façon d’autres soucis d’un instant à l’autre.

Tentant d’être le plus naturelle possible, la belle blonde devenue auburn répondit calmement à son interlocutrice par un sourire sincère. Son aisance naturelle, son charisme et son habileté à ne pas paraître vulgaire même affublée de la sorte lui donnant un certain sérieux et un charme innocent que n’ont pas la plupart des prostituées.


- Non officier, tout va bien, merci, enfin… Rassura-t’elle en s’adossant le dos contre l’arbre dans un effort pour diminuer l’aspect révélateur qu’avait son habillement sur ses courbes généreuses, sans grand succès. Même dans cette position, ses jambes s’allongeait longuement, pâles et sans la moindre imperfection si ce n’est une légère rougeur au niveau des genoux.

- C’est juste que…je viens de tomber sur…enfin, vous devriez venir voir.

Sa voix avait quelque chose de frappant, non pas pour son coté mélodieux mais par la justesse de son timbre vocal. Son articulation était en fait, parfaite, comme après avoir suivi de longs cours de dictions et elle s’exprimait avec un accent raffiné qui rappelait plus l’Angleterre que les banlieues de Brooklyn ou du Bronx. Elle jouait la carte de l’innocence, son ton tremblotait non pas de peur mais d’une émotion réprimée bien plus honteuse. Pas grave, ça ferait l’affaire. Elle guida alors la policière vers la scène macabre se tenant derrière elle, sans savoir qu’elle était accompagnée.


Dernière édition par Allison Crawford le Mar 21 Oct - 23:35, édité 1 fois
avatar
Allison Crawford
Innocence
Innocence

Féminin Messages : 74
Bloods : 122
Date d'inscription : 07/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Alice Darcantel le Mar 21 Oct - 17:12

Je pu remarquer aux vêtements de la jeune femme qu’il s’agissait de l’une de ses nombreuses filles de joies. Plutôt mignonne, élégante et raffinée. Elle aurait très bien pu passer une riche étrangère, si ses vêtements n’étaient pas aussi révélateurs de son dure « métier ». J’évitais de trop la regarder, afin de rester concentrer. Elle n’avait pas l’air très en forme, comme si quelque chose la tracassait.

« Bien Mademoiselle, je vous suis. »

Elle me montre une scène qui me tétanisait. Un autre corps était étendue la, celui-ci avait encore subit un démembrement ses membres. L’atroce odeur du sang me sauta au nez, comme un douloureux rappelle sur mon impuissance à protéger ses citoyens d’un dangereux sociopathe. Je me retenu de jurer devant cette jeune femme. Le corps devrait sans doute appartenir à un homme blanc selon la couleur grise-pâle des restes. Je mis mon poing devant ma bouche en réprimandant un hoquet de dégoût. Je sentis mes jambes se fléchirent. Le halo blafard rendait la scène encore plus lugubre. Le sang brillait de son horrible couleur rouge sur le vert du gazon. Je comprenais maintenant pourquoi cette pauvre femme avait l’air si déboussolée. Je me remis aussi vite. Essuyant ma bouche je regardais la jeune femme.

« Vous venez de découvrir la scène il…il y a combien de temps ? Un…un autre cas similaire a été traité plutôt…Je suis désolée mais vous allez tous les deux me suivre. Je ne vous considère pas comme de potentiel suspect… »

Je regardais le corps de la malheureuse victime. Je ne contacterais pas le centrale, pas cette fois…James va encore me les briser. Je soupirais et levai ma tête en direction de la lune. Sa lueur livide me fit frissonner. Je n’avais pas froid…j’étais terrorisée…cet enquête prenait trop de temps, beaucoup trop d’innocent mourrais…le 9ème depuis deux mois. Personnes n’arrivaient à trouver le moindre lien, la moindre trace…rien ! Je baissais la tête et remarquais un objet rond baignant dans le sang. Je m’accroupis et le ramassais, l’observant, je retirais l’excédent de sang dessus. La pièce ressemblait à un jeton. Un casino ? Mmh…non, aucun casino du coin n’avait de tel jeton. Je me tournais et me relevais fixant l’élégante jeune femme.

« Vous savez d’où ceci pourrait provenir ? »

J’attendais calmement sa réponse même si…au fond je m’attendais à une réponse négative. Après tout, si cette femme n’était qu’un témoin, ce qui était déjà énorme en soi, car à part cette nuit aucun témoin ne nous étaient parvenus, elle ne pouvait pas connaître tous les jetons de cette immense ville.


avatar
Alice Darcantel
Innocence
Innocence

Citation : L'homme à toujours eu peur de l’inconnue...Moi j'y nage dedans sans problème !
Féminin Messages : 111
Bloods : 200
Date d'inscription : 23/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Bell Shi le Mar 21 Oct - 18:59

Bell avait suivi la policière et examina plus en détail la jeune femme, elle dégageait un parfum étrange, elle a déja été mordue par un vampire, mais cela remontait a longtemps... Mais elle était habillée d'une façon qui révellais pas mal de ces atouts cela fit rougir un petit peu bell... Il détourna le regard et continua de suivre la policière... Elle avait dure voire la scène de crime... Mais bell avait l'impression... Qu'elle voulait du sang... Le cœur de la jeune damoiselle battait la chamade... Bell s'approchât de la jeune femme et la regardât de plus près... Elle était étrange...

"vous... Vous allez bien ma..madame? que..que...qu'avez vous vue?"
avatar
Bell Shi
Unborn

Citation : l'amour pour épée l'humour pour bouclier!
Masculin Messages : 89
Bloods : 78
Date d'inscription : 06/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Allison Crawford le Mer 22 Oct - 0:40

S’écartant pour laisser la policière faire son travail d’enquêtrice, Allison reprend position contre son arbre, respirant l’air frais du soir qui, à son plus grand désarroi était teinté de cette odeur délicieuse et terrible de sang humain. Elle avait détaillé rapidement la policière, ses habits plutôt neutres, ses cheveux noirs et son air préoccupé mais sérieux. Jolie mais rien qui sortait de l’ordinaire. Allison s’amusa à essayer de dresser un portrait de cette officière, probablement une femme très diligente vers l’heure à laquelle elle se trouvait en service. Ou peut-être travaillait-t’elle de soir seulement ? Son shampoing lui était familier mais avec cette odeur ferreuse qui lui embrouillait l’esprit, impossible de déterminer avec précision ce qui en était la cause.

Elle fut sortie de ses pensée par une silhouette menue suivant la policière et s’arrêtant à l’orée du boisé. On aurait dit un jeune garçon. Un jeune garçon très peu habillé pour la saison, qui plus est. Elle eut un certain malaise alors que ses yeux bleus scrutaient les traits du garçon. Quelque chose chez lui hérissait les cheveux sur le crâne. Était-ce cette pâleur, cet air un peu malade ? Son œil était naturellement méfiant des gens pales depuis quelques années, allez savoir pourquoi. Un coup de vent contre ses cuisses nues lui rappela la morsure cruelle du froid et elle se demandait comment un être aussi frêle pouvait aussi bien supporter le froid. Sans le savoir, son propre corps répondait à la présence du vampire, son aura dévoilant sur son passé des informations personnelles sur son passé, visibles seulement par l’auspex. En effet, son aura était pâle pour celle d’une humaine et ses veines gardaient encore accrochée en elles l’odeur de la mort et celle de la servitude. Cela faisait trop longtemps pour discerner quelques informations que ce soit sur son ancien maître mais quelques petits instants de souvenir flottant dans son aura pouvaient assaillir quiconque essayait de la lire.

La froideur de tuiles sous ses genoux, l’accent d’une voix impossible à résister. Le claquement d’un fouet, la douleur, les aiguilles de tatouages ! Un baiser, trois, quatre. D’autres corps, la brûlure de la cire d’une chandelle. Le goût du sang, celui des larmes.

Ses soupçons disparurent bien vite alors que le garçon sembla lui accorder son attention. Elle sentit son regard balayer son corps et remarqua un rougissement des joues tout ce qu’il y a de plus humain. Un soupir de soulagement quitta ses lèvres et ses épaules donnèrent instantanément l’impression d’être plus légères. Il parla, et un garçon aussi poli et gêné ne saurait être fait de la même matière que ce monstre… Aussi s’interposa-t’elle, coupant la route au jeune pour lui éviter le macabre spectacle, glissant une main dans ses cheveux et lui souriant d’une manière rassurante.


- Oui, je vais bien mon chou. Nul besoin de t’inquiéter. Ce n’est rien.

Son ton était rassurant, sa voix chaude et posée. L’accent londonien de la belle blonde ne pouvait que l’aider dans cette situation ainsi que son corps, qu’elle estimait pour le jeune garçon impossible comme une barrière infranchissable. L’officière l’interpella à nouveau, elle lui répondit naturellement qu’elle venait de tomber sur le corps, si on pouvait appeler cela ainsi.

Alors que la policière préoccupée lui annonçait qu’elle devrait la suivre pour agir en tant que témoin, Allison ne put s’empêcher de réprimer un soupir, contrariée. Pourtant, voilà que l’officière lui tendit un petit jeton portant toujours l’odeur ferreuse du sang. Elle l’attrapa agilement, ne reconnaissant pas le symbole en particulier mais formulant tout de même sa petite hypothèse. Caressant du bout d’un doigt le rebord rugueux du jeton de polymère, elle commença à s’expliquer, étrangement éloquente.


- Je n’ai jamais vu ce jeton en particulier mais il est évident qu’il appartient à une table de jeu d’un bar ou club clandestin. Mon m- Elle s’arrêta nette dans sa phrase,  fermant les yeux et pinçant les lèvres avant de continuer. J’en ai visité à quelques reprises.

Elle se tut, sa tête emplie d’images de folles soirées dans ce genre d’endroits. Confusion, sang. Elle réprima un frisson et de l’amertume, son lapsus lui résonnant encore en tête. Elle avait faillie l’appeler à nouveau «maître». Jamais plus, elle s’était jurée.
avatar
Allison Crawford
Innocence
Innocence

Féminin Messages : 74
Bloods : 122
Date d'inscription : 07/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Bell Shi le Mer 22 Oct - 16:12

Bell remarquait qu'elle lui cachait exprès la scène, et elle disait allez bien. Bell lui sourit mais instinctivement ses crocs était sorti. Il arrêta net de souris au bout de quelque seconde et ses traits se figèrent dans une expression de stupéfaction et il se retourna . Bell avait souri et montrer ses crocs à la jeune femme. Qu'avait il fait. Bell s'éloigna un peu de la dame et se mit à réfléchir. Il espérait qu'elle n'a rien vu sinon il allait être mal car il savait que certains humains pouvaient être aussi méchant que ville ou doux comme des agneaux.

Bell savait qu'elle avait déjà rencontré des vampires mais il n'était pas sûr qu'elle en ai conscience ou qu'elle s'en souvienne. Les deux femmes discutaient et Alice lui donna un petit disque qu'elle examina, il avait une odeur de sang sec et rouillé. Il avait déjà entendu parler de ces petits jetons en se baladant. Il permettait d'entre dans une sorte de club privé glauque. Un frisson parcourut le dos de Bell, il ne devrait jamais aller là-bas a moins qu'il y soit obligé. Cela pourrait être dangereux pour lui et sa santé mentale.

Bell s'assit contre un arbre et l'examina plus en détail. Elle. Elle avait été l'esclave d'un vampire. Il avait pu le sentir quelque instant, mais l'odeur disparut au bout de quelque seconde. Impossible de savoir qui était son ancien maître, mais il devrait faire attention à cette jeune femme, il pourrait la rencontrer de nouveau dans un futur proche, il le sentait.

Pendant qu'il réfléchissait, il grattait l'écorce de l'arbre sans qu'il ne s'en rende compte, il avait enlevé une bonne partit de l'écorce, il ne le remarqua qu'une fois la sève de l'arbre entre ses doigts. Il regarda ses doigts recouverts de sève puis il vit le troue dans l'arbre . Il essuya ses doigts sur l'herbe et regarda le troue qu'il avait fait. Pauvre arbre. Il regarda que personne ne le regarde et il posa sa main sur le trou. Il fit perler quelle que goutte de son sang sur le trou et se concentras. Au bout de quelques secondes il sentit le bois légèrement vibrer, L'écorce se mit à bouger et a repousser sous ses doigts pour enfin reboucher la blessure qu'il avait commise à cet arbre. Il recula un peu et regardât l'écorce soigner puis il retourna vers la policière et l'étrange dame.
avatar
Bell Shi
Unborn

Citation : l'amour pour épée l'humour pour bouclier!
Masculin Messages : 89
Bloods : 78
Date d'inscription : 06/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Alice Darcantel le Mer 22 Oct - 20:02

Je souris à la jeune femme et la remerciais.

« Merci mademoiselle. C’est la première fois que vous voyez ce genre de « spectacle » ? Et bien soyez rassuré, même un agent qui en a l’habitude, c’est toujours aussi horrible. Je me frottais la nuque de ma main libre. Donc…personne ne sais d’où ce jeton pourrais bien venir ? »

M’éloignant de la scène de crime, heureuse de ne plus avoir à faire face à un tel écœurant spectacle. Je soupirais et me tournais vers le jeune homme.

« Bien…Je vais vous emmener dans un endroit plus confortable pour discuter. Je e les emmènerais pas au central, trop risquais si jamais Irons apprenait que je lui avais caché des indices utiles à cette affaires, il me la retirerait certainement et je ne voulais pas être dérangé par ce fils de chien de James, Il m'aurait bien vite fait de braquer mes témoins et ainsi supprimé des potentiels pistes ! Ne vous inquiétez pas, je vous ne retiendrai pas longtemps. »

Je leurs faisais signe de me suivre. Je jouais avec le jeton et le nettoyais. Le premier indice, enfin ! Je les regardais de temps à autre pour vérifier qu’ils me suivaient. La nuit progressait lentement à mon goût. Tous les trois nous formions une drôle d’équipe. Le jeune restait réservé, contrastant avec la fraîcheur de la jeune femme qui tentait de désamorcer sa timidité. Ils étaient marrant tous les deux. La pièce n’était pas très lourde, je regardais avec attention son design, son ciselage en forme d’un manoir sur un métal dorée me déclenchais une vague de nostalgie. Je repensais à l’affaire du « Baron Samedi » du temps que j’y avais consacré, de toute l’énergie dépenser pour la coincer. Je souris, celle-ci était juste plus longue, et j’avais enfin un indice ! Oui j’étais sur la bonne voie. Les habitants allaient pouvoir se baller dans les rues tranquillement sans tomber sur ce détraqué. Mais quand même…deux cadavres d’un coup…ce type devait être aidé. Je m’assis sur un banc loin du sang et des membres éparpillés. Les nuages rosie par les lumières de la ville s’éclaircirent en passant devant la lune. Le banc n’était pas très confortable certes, mais au moins je n’étais plus debout. Je sentais leurs questions, je ne savais pas quand ils allaient me les sortir. Je les regardais à tour de rôle. Une idée saugrenue me vins à l’esprit.

« Dite…est-ce que…Vous croyez aux revenant ? Genre, fantôme, zombi, vampire et goule ? »

Mon ton était très sérieux malgré cette idiote question. Mais elle permettait de découvrir si tel ou tel créature était à la mode et donc prévoir en étudiant les aspects de ses choses, les attaquent des détraqués qui se prendraient pour tel ou telle bestiole. La seule chose auquel je prenais bien garde de vérifier à chaque fois, étaient les rites satanistes. La pire chose que j’ai pu voir avoir avec les adeptes de la vaudouserie. Torture, massacre, mutilation et automutilation, sacrifice, viols plus ou moins barbare. BRR. J’en tremblais rien qu’en y repensant. Je voulais voir les réactions. Savoir si l’un d’entre eux auraient pu être le tarer de service.


avatar
Alice Darcantel
Innocence
Innocence

Citation : L'homme à toujours eu peur de l’inconnue...Moi j'y nage dedans sans problème !
Féminin Messages : 111
Bloods : 200
Date d'inscription : 23/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Allison Crawford le Lun 27 Oct - 16:18

Le regard bleuté d’Allison se posa à nouveau sur le jeune homme, comme deux perles d’azur parfaitement rondes dans lesquelles se reflétait la lumière des étoiles, seulement visibles dans le ciel au-dessus de Central Park. Il n’avait pas tenté de passer outre son corps pour s’aventurer vers l’horrible scène, ce qui la soulagea.

Le garçon aux cheveux pâles lui accorda un sourire amical mais dans ce sourire, une chose provoqua chez elle un frisson d’horreur. Deux choses en fait. Deux canines beaucoup trop longues et pointues pour être anatomiquement probable et qui luisaient d’une teinte lunaire. Allison sentit son pouls s’accélérer subitement, après que son cœur eut manqué un battement et ses pupilles se dilatèrent d’effroi alors que son cerveau lui passait en rafale des images ironiquement plus vraies que nature. Elle se mit à respirer avec plus de difficulté, cherchant son souffle à grandes bouffées avant d’à moitié tomber contre un arbre, en proie à l’hyperventilation.

Elle vit son visage… son visage à lui! La regardant de haut, terriblement beau mais froid comme le marbre dont il semblait être sculpté. Elle voyait ses crocs. Elle le voyait mordre d’autres femmes, des hommes aussi. Le tout était si gracieux, si élégant, semblait si… plaisant. Instinctivement, elle porta une main tremblotante à sa gorge comme pour y tâter une cicatrice inexistante, se rappelant la douce sensation des crocs perçant sa chair et l’odeur âcre et ferreuse du sang.

Elle frissonna, non pas de désir comme son corps lui commandait de le faire mais bien de dégout alors que tout le poids de l’abandon et de la rage l’écrasait, la calmant d’une manière extrêmement efficace. Elle réussit lentement à reprendre ses esprits, les nuages épais qui obscurcissaient son jugement s’éclaircirent, laissant place au visage non sans nul doute troublé de Bell, qui la regardait, la bouche entrouverte, sans aucun signe de crocs.

Il se détourna d’elle et instantanément elle se sentit mal. C’était seulement son imagination qui lui jouait des tours, à cause de tout ce sang. Ce gamin, un vampire ? Mais quelle idiote avait-elle été pour même croire ça possible pendant un instant. Bell s’éloigna et elle le perdit de vue. Le cœur de la belle reprit lentement une vitesse de croisière plus acceptable et elle soupira, pour se tourner vers la policière. La dame en uniforme tenta de la rassurer et elle dû faire un énorme effort pour ne pas révéler qu’elle avait déjà été témoin de quelques scènes semblables…Cela aurait attirée des soupçons et la loupe de la détective sur une section de son passé que la prostituée gardait volontiers dans l’ombre. Alice proposa alors que tous les trois s’éloignent de cette satanée scène de crime et Allison n’aurait pu être plus d’accord; l’odeur du sang la mettait dans tous ses états.

Emboitant le pas à l’agente, la belle passa près de Bell qui se trouvait accroupi près du sol, la main sur un arbre. Par curiosité, elle observa le garçon, tentant de déterminer ce qu’il pouvait bien être en train de faire. C’est avec un mélange de fascination et d’horreur qu’elle vit les quelques gouttes de sang foncé couler le long des doigts du garçon, pour lentement régénérer l’écorce abimée. La croissance de l’épiderme de l’arbre était beaucoup trop spontanée et rapide pour être naturelle et en plus… il lui avait donné son sang.

Un vent de panique la prit à nouveau, d’autant plus intense lorsque l’odeur de son sang lui parvint aux narines. Il y avait quelque chose dans les veines du garçon qui donnait à son hémoglobine un parfum grandiose. Ça lui rappelait…Son sang à lui…

D’un bond, elle s’écarta du jeune homme, courant presque jusqu’à Alice qui semblait se diriger vers un de ces fameux bancs de parc en bois. Ses pensées bouillaient alors qu’elle vint se tenir debout derrière le banc ou la policière venait de s’assoir, comme si l’union du banc et de la détective allait créer un écran entre elle et ce garçon… s’il en était vraiment un. Peut-être avait-il plus de trois cent ans… La simple pensée la fit frissonner.

Elle se tenait là, belle et pensive dans la lumière blafarde d’un lampadaire, ses shorts trop courts révélant un peu trop de son corps superbe pour que cela soit jugé acceptable. La fermeture-éclair de sa veste à capuchon révélait un décolleté plongeant où on put apercevoir quelques gouttes de sueurs froides, trahissant avec le crispement de sa main sur le rebord du banc, son état d’esprit au-delà de sa façade de statue grecque. La question de la détective la prit pas surprise. Elle ne sut comment réagir, son train de pensée déraillant de manière chaotique.


- Pardon ?! S’exclame-t’elle, visiblement contrariée et sur la défensive.Eum…bien sûr que non! Ce ne sont que des histoires pour amuser les adolescents !

Elle n’avait pas l’air de nier par honte ou quelque chose d’enfantin, il y avait de la culpabilité, de la peur dans sa douce voix aux accents britanniques.
avatar
Allison Crawford
Innocence
Innocence

Féminin Messages : 74
Bloods : 122
Date d'inscription : 07/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Alice Darcantel le Ven 7 Nov - 20:25

Je détournais la tête de la lune et regardais la belle femme pensive. Je souris. La lumière illuminait ses traits, tout en mettant son joli corps en valeur. Son étonnement et sa réponse me fit rire joyeusement.

« Oh je vois que…vous vous y connaissez dans ce genre de…domaine. Je me calmai en prenant une grande respiration. Alors vous avez eu de la chance…en quelques sortes. Mes collègues…pensent différemment… Je soupire d’exaspération. Vous auriez été prise pour une folle ou, pour le potentiel assassin… Je lui souris sincèrement, marquant une courte pause. Auriez-vous des animaux chez vous, dans le style canin ? »

J’analysai le moindre de ses gestes, je scrutai sans insister les mouvements spontané et incontrôlable de son corps. Je lui fis signe de s’assoir à mes côtés.

« Vous pouvez me parlez franchement. Je ne vous en tiendrai pas rigueur. »

Elle était intéressante, à son âge elle croyait en l’existence de monstre imaginaires…Malgré tout, Cette jeune étrangère ne fut pas aussi intrigante que ce cher jeune homme. Cette femme avait l’air d’avoir subi quelques intrigues difficiles durant son passé. Mmmh…elle n’avait pas vraiment le profil de l’assassin, Bell avait plus de chance de l’être. Cette histoire sans le vieux relent de schizophrénie chez lui...Il avait l’air si fragile…le parfait suspect. Sauf que…Rien ne venait étayer ma thèse. Et je doutais fortement qu’il pourrait s’agir de cette femme. La nuit devenait de plus en plus fraiche. Je réprimais un frisson. Je fis jouer la pièce entre mes doigts. Le contact du métal froid n’était pas une gêne. Le jeton était léger, sa couleur dorée brillait à la lueur de la lune. Je sentis une surface irrégulière. Je fixais le jeton, un manoir était gravé dessus, un fin ciselage pour une aussi petite pièce. Je lâchais un autre léger soupire. La nuit suivait son cours, la lune blafarde traçait son chemin lentement dans le ciel sombre. Je me plongeais dans mes pensées, l’écoutant d’une oreille pour ne pas rater un élément important. Mes pensées se cheminaient à une vitesse fulgurante, examinant la situation et ses futures tournures. Sa réaction…les agissements étranges du jeune homme…quelques choses m’échappait encore. A croire qu’une bête féroce se baladait impunément dans les quartiers de Manhattan. Cela était absurde ! Les seuls monstres existants ne furent que de simple être humain. Je me frottais le visage. Sans un corps en assez bonne état l’enquête devait très compliqué. La fatigue commençait à se faire sentir. L’odeur de l’herbe me revint, je fermis les yeux, attendant calmement une réponse. Mon uniforme n’était plus assez suffisant pour me tenir à l’écart de la morsure du froid. Je me souvenu de l’une de ses phrases.

« Oh, j’ai aussi une autre question…Pourriez-vous m’accompagner, dans les « clubs clandestins » que vous connaissez ? Je suis curieuse de savoir où cette défunte personne a bien pu se procurer une telle chose…à moins que ceci appartienne au tueur. »


avatar
Alice Darcantel
Innocence
Innocence

Citation : L'homme à toujours eu peur de l’inconnue...Moi j'y nage dedans sans problème !
Féminin Messages : 111
Bloods : 200
Date d'inscription : 23/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Bell Shi le Sam 8 Nov - 11:09

Bell s'était assis par terre en face du banc par habitude et réfléchissait... Il ne devrait plus s'approcher de cette jeune femme... Elle les avait vues... Ses crocs... Il ne savait pas comment on traitait les vampires de cette époque, mais a son époque... Les bûchers, les chasseurs de vampire et les gousses d'ail. Le bûcher des sorcières et la torture inhumaine qui faisait au vampire et humain anormale de l'époque... Rien que de penser a cela , un Frisson parcourut le dos de bell...

Il se redressa légèrement et sentit le regard de la jeune femme pesée sur lui... Il croisa son regard et il baissa le regard instantanément... Que devait-il faire a propose de cette jeune femme... Elle allait lui apporter encore plus d'ennui que prévu... Il regardait ses pieds quand soudain la policière leur posa une question... Le cœur de Bell rata un battement... La question déconcertait bell un petit peu bell mais elle perturba grandement la dame qui était déjà perturbé par bell...

"Les vampires... Goules, mortes-vivantes... Ils doivent surement exister... Depuis toujours, on mentionne leur nom à travers les ages obscurs... Des histoires et des rumeurs cours sur eux depuis le moyen-âge jusqu'à nos jours... Alors pourquoi pas... Moi, je crois en eux... "

Bell regarda la policière et attendit sa réaction... Il se sentait mal à l'aise soudainement et il regarda ces pieds... Le soleil allait bientôt se lever, il devait se dépêcher de partir sinon ça allait être cuit pour lui... Il regarda le ciel, il avait encore une heure avant que le soleil ne se lève et qu'l ne brûle, il devait se dépêcher de partir de ce lieu en trouvant une bonne excuse ou alors il devrait dire qu'il part tout simplement mais cela pourrait éveiller les soupçons de la policière... Bell se releva et regarda la policière dans les yeux...

"Je... Je dois rentrer chez moi... Au... Au revoir mes dames... Voici mon adresse si vous avez encore besoin de moi ainsi que le numéro de mon co..co... Colocataire..."

Bell leurs dis son adresse et son numéro en ne pensant points à mentir, il leur accorda un dernier regard puis il commença à s'éloigner lentement vers la sortie du parc... Une fois sorti du parc, il regarda que personne n'était autour de lui sans trop faire attention puis il sauta sur les toits de l'immeuble le plus bas et ainsi d'immeuble en immeuble, il se dirigea vers son appartement en toute discrétion, personne le pouvait le voire maintenant...

Le trajet de retour lui prit bien 25 minutes et il arriva enfin devant son immeuble... La fenêtre était encore ouverte, il sauta et passa à travers la fenêtre ouverte, il ferma doucement la fenêtre sans faire de bruit puis il ferma les volets pour qu'au lever du soleil celui-là ne le brûle... Il ouvrit le frigo et bue avec dégoût une bouteille de sang, l mit plusieurs minutes à la finir et enfin, il se dirigeas vers son lit...

Il s'allongea sur son lit et se remit a penser aux événements de la soirée, il devrait faire attention à cette jeune femme, elle avait vu ces crocs, mais il ne savait que trop en penser... Il repensait aussi à cette scène de meurtre... Qu'elle que soit se meurtrier, c'était un vampire particulièrement vorace... Il devrait faire attention à sa prochaine sortit et ne pas retomber sur un scène de crime... À cette pensée, il s'endormit dans un sommeil profond ou il rêvait de son époque ou il était encore humain et qu'il pouvait jouer librement avec ses amis...
avatar
Bell Shi
Unborn

Citation : l'amour pour épée l'humour pour bouclier!
Masculin Messages : 89
Bloods : 78
Date d'inscription : 06/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Allison Crawford le Jeu 15 Jan - 0:01

Le cœur de la belle rouquine battait la chamade alors qu’elle réprima un frisson. Bien sûr la nuit était fraîche et une grande partie de son corps superbe était à découvert mais le froid n’en était pas la cause. C’était cette situation ; tout ce sang, ces éléments s’additionnant dans sa tête pour ne mener qu’à une inévitable conclusion et ses souvenirs qui revenaient la tourmenter bien plus que la brise sur sa peau de satin. La jeune prostituée tenta de chasser de son esprit les tourments de son passés et les images du jeune vampire et pour ce faire se retourna vers la policière qui l’accompagnait.

La réponse d’Alice parut surprendre Allison, la prenant au dépourvu. Des émotions mitigées étaient peintes sur son doux visage alors qu’elle prit place sur le banc, à distance respectable de l’agente. Une partie d’elle était satisfaite de percevoir chez cette femme une ouverture d’esprit mais intérieurement, elle savait qu’elle avait survécue à cette crise en ne parlant à personne de ses expériences surnaturelles. Une pensée choisie alors ce moment inopportun pour traverser son esprit, la guidant davantage vers la prudence. Elle n’avait jamais vraiment eue de démêlés avec la justice depuis son arrivée à New York et elle avait bien failli oublier qu’elle ne possédait pas de visa ou de preuve de résidence, après tout, elle louait son appartement au noir. Elle pinça ses belles lèvres machinalement en espérant que la policière ne lui en demanderait pas trop, qu’elle ne se rende pas compte que la belle était en fait une immigrante illégale. La question venant de son interlocutrice paraissait saugrenue mais elle parvient à tirer Allison de sa rêverie, et elle réussi donc à formuler une réponse qui semblait naturelle, avec une pointe d’humour pour détendre l’atmosphère.


« Il faudrait d’abord que ma propriétaire permette les animaux dans son bloc. Mais de toute façon, je crois bien avoir plus que ma dose de poils et de câlins quotidiennement, ahah. »

S’adossant au dossier du banc, l’ex-blonde se permit un soupir, ses mains croisées sur ses cuisses. Elle laissa sa tête basculer vers l’arrière, reposant sur le banc alors que sa tignasse de cheveux rouges cascade suivant le rythme de sa voix.

« Mais pourquoi cette question, officier ? » Demanda-t’elle, sa voix douce emplie de curiosité. Elle fit une pause, prit une grande respiration, jonglant avec ses mots quelques instants avant de se remettre à parler. « Je pourrais vous dire beaucoup de choses. Vous parler d’un monde inconnu qui s’entremêle avec le notre… Où des monstres vivent parmis nous, se nourissant de notre sang… »

Alors qu’elle parlait, son propre cœur s’accélérait, sa respiration devenait plus ardue et elle en oubliait la froideur du banc sous elle. Des fragments de mémoire lui revenait et même le ton de sa voix s’embla s’embâller, presque avec entrain… avant de soudainement se calmer dans un soupir.

« Mais pourquoi porteriez-vous la moindre attention aux désillusions d’une prostituée ? »

Dans sa phrase se mêlait des éléments de contradictions, tels son articulation parfaite, vocabulaire recherché et tout simplement ce qu’elle dégageait qui n’avait rien de l’aura d’une pute de quartier. Elle observait d’un œil inquisiteur la pièce dorée valser entre les doigts d’Alice, des images de ces clubs lui revenant en tête, lui forçant au visage une grimace.

« Je ne suis pas sûre que je veux retourner dans ce genre d’endroit, et puis, ce n’est pas si simple de s’y faire inviter… On m’y emmenait d’habitude. Et puis je doute que votre badge soit très bien reçu là-bas. »
avatar
Allison Crawford
Innocence
Innocence

Féminin Messages : 74
Bloods : 122
Date d'inscription : 07/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Alice Darcantel le Lun 19 Jan - 16:06

Le jeune homme intrigant partit bien trop vite à mon goût, lui aurais-je fait peur ? De plus, il n’avait pas l’air d’être celui que je chercher…non, trop hésitant, trop timide…l’assassin serait plutôt l’inverse : sûr de lui, accompagnée d’un gros chien peut-être…Hum…même physiquement le garçon ne collait pas : Bien trop chétif, il avait si fragile comme bonhomme et je crois que c’est aussi ce qui peut faire son charme. Non il avait dû vivre des moments difficiles dans son passer, ça transparaissait clairement au travers de lui…mais ce ne fut pas cela qui allait faire de lui notre assassin ! La jeune femme reprit la parole et un morceau de sa phrase déclencha un petit rire incontrôlé.

-« Aux désillusions d’une prostituée ? »  Mais sachez que c’est justement ce genre de personne qui offre les bons témoins. Je soupirais. Prostituées…gigolos…enfants des rues et sdf…Malheureusement se sont eux qui permettent souvent de récupérer les derniers indices : ils sont les yeux et les oreilles de cette maudite ville. De surcroît, ils sont aussi de parfaite victime pour ce genre d’individu monstrueux. Je perdis le cours d’un instant mon sourire. J’ai vue bien des choses…Toute rationnelle et pourtant atroce, les fantômes, vampire et autres bêtes poilus ne restent que des mythes bien utile pour se cacher derrière et commettre des meurtres ! La colère se décryptait facilement dans le timbre de ma voix. Je tournais la tête vers elle, lui souriant chaleureusement pour qu’elle cessait de me regarder avec ce regard inquisiteur. Votre compagnie est bien charmante pour une simple prostituée, vous estes bien plus raffiné que certains de mes propres collègues ! Je ris une dernière fois en soupirant. Ne soyez donc pas inquiète : je ne vous arrêterez pas. Je fis une courte pause, afin de me calmer légèrement. Mais…j’ai une dernière question…ça m’embête un peu de vous demander cela…je me frottais la nuque. Mais pourriez-vous me seconder dans cette enquête ? Je vous payerai bien sûr. Je me levais du banc en regardant le ciel avant de me retourner vers elle. Si vous acceptiez, je vous donne rendez-vous ici même, je serai sur ce banc la nuit prochaine. De cette façon vous pourriez m’indiquer le chemin de ce fameux club ? Si jamais vous décidiez de refuser mon offre, je ne vous en voudrai pas. Je peux comprendre avec ce qui se passe après tout. Rentrez chez vous, le petit matin commence à poindre le bout de son nez et l’équipe de jour ne va pas tarder à venir. Et eux risqueront de vous arrêter. C’est bien un truc qui me désole…ces imbéciles sont parfaitement capable d’arrêter un témoin s’il pratique un métier tel que le vôtre.

Je lui souris une dernière fois, cette femme ne pouvait pas être le monstre qui arpentait les rues, mais elle s’avérait en savoir plus qu’elle le laissait croire…et ce fut comme si….comme si, elle connaissait l’identité de notre assassin ? Il faut que j’en sache plus sur elle. Je ne voudrais pas passer à côté d’une éventuelle piste et ce club…elle le connaissait…pourtant je n’en avais jamais entendu parlait auparavant…étrange…Mais désormais, après ce foutu mois de recherche en vain,  je n’avais trouvé non pas une piste mais DEUX ! Laquelle des deux allaient être LA bonne ? Je mis le jeton dans ma poche et retournais rapidement sur le dernier lieu du crime non sans avoir auparavant remercié la jeune femme. Je m’accroupis, regardant les autres collègues qui venaient d’arriver. Les saluant je cherchais d’autres indices qui aurais pu m’échapper la première fois, malheureusement je ne trouvais rien d’autre que du sang, de l’herbes et des bouts de chaires. La fatigue commença à se faire sentir. Je baillais et m’étirais, mes coéquipiers n’allaient rien trouver…j’en étais persuadé. Je quittais les lieux sans me précipiter, la lune avait disparu depuis quelques minutes, le ciel avait pris une tinte bleu grisâtre, bien loin du jolie bleu nuit de tout à l’heure. Sans ses étoiles, ce ciel paraissait si vide et désespérant. Rejoignant mon véhicule en soupirant, j’entendis une voix masculine m’interpeller :

-Alors on retourne se coucher bredouille ? Oh non pas lui ! James mon pire coéquipier…

-Tss tu n’as pas une enquête en cours ? Je ne viens pas seulement de me lever Moi, James… j’ai bossé toute la nuit, alors retourne faire le tiens. Je n’arrivais pas à l’encadrer : Un monsieur-je-sais-tout qui se croyait tout permis…Il est assez malin comme gars, mais pas assez pour faire tomber les masques de certaines enquêtes.

-Oh très bien, prend garde à ne pas t’endormir au volant…

Son air narquois me fit rire. Il s’éloigna lorsque je fermis la portière. La route me semblait longue, le soleil continuait son ascension dans le ciel dégager, le froid matinale n’arrivait pas à givrer mes vitres. Je m’arrêtais devant le centrale, pénétrant dans l’enceinte du bâtiment pour rejoindre mon bureau. Je tapais mon rapport de la nuit, omettant certain détailles, tel que les deux témoins et le jetons. Baillant une énième fois, je basculais ma tête en arrière. Une grosse main ébouriffa mes cheveux, me surprenant sur le coup, je reconnus la voix grave et rassurante de mon chef, ce brave Irons :

-Toujours en train de faire des heures sup’ hein ?

Je lui souriais, contrairement à James, Irons était un homme droit, intègre et serviable par-dessus le marché ! Mais il se faisait vieux et les vautours traînaient souvent près de lui, guettant le moindre de ses faux pas…

-Oui…comme toujours, mais j’allais repartir me coucher.
Je lui souriais et quittais mon poste. La voix d’Irons retentis une dernière fois dans mon dos.

-Prend sois de toi petite, on ne sait jamais ce que l’avenir nous réservera…

Je souris, il me considérait quasiment comme sa fille, ce qui avait tendance à irriter James. Je ris. Le trajet jusqu’à mon appartement fut plus cours que prévus, je rentrais en ignorant mon père qui regardait la télévision dans le vieux fauteuil de maman. Je m’écroulais dans mon lit sans même manger ni prendre une douche. La fatigue m’avait mise K.O.


avatar
Alice Darcantel
Innocence
Innocence

Citation : L'homme à toujours eu peur de l’inconnue...Moi j'y nage dedans sans problème !
Féminin Messages : 111
Bloods : 200
Date d'inscription : 23/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La traque, The first moon. (18+)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum